Scada'UP

Industrie : le réveil français et sa nouvelle génération

Le 01/09/2017 à 10:00

visuel-actualite-le-reveil-francais.jpg

L’optimisme et la confiance semble donc revenir chez les industriels, portés par une autre excellente nouvelle pour l’économie française avec un solde ouverture/fermeture de sites redevenu positif en 2016, une première fois depuis 2008 !

La vision réductrice de l’usine tend à disparaître

Durant de trop nombreuses années, une grande majorité d’économistes ne voyait de valeur ajoutée qu’au sein des activités de R&D, de marketing ou grâce aux brevets. Pour Arnaud Gobet, président du groupe INNOTHERA*, au cours des années 80,90 et 2000, l’Usine fut « considérée comme un outil d’ajustement dénué de la moindre dimension stratégique, condamné à la rationalisation, à l’externalisation ou à la délocalisation. Les usines européennes et notamment françaises, ont aussi longtemps souffert d’être cantonnées à une équation réductrice : coût, qualité, délais ».

Cette vision statique a longtemps persisté. Celle-ci n’a pas tenu compte de la complexité de faire tenir ces 3 critères dans un monde en perpétuelle évolution, notamment avec de nouveaux « process » et des outils qui ont bouleversé le secteur et sa manière de le penser. Une vision d’un autre siècle faisant sans doute prendre un retard important sur la nouvelle conception de l’industrie mondiale, notamment en France. Ceci expliquant en grande partie le recul de son secteur secondaire ! Une thèse validée par plusieurs Prix Nobel d’Économie, notamment Paul Krugman.

L’éclaircie de l’industrie tricolore serait-elle due à une prise de conscience et une vraie révolution dans la façon de concevoir l’intérêt, la vocation et le potentiel de l’Usine en France ?

Quand compétences et intelligence riment avec nouvelle industrie

La dimension stratégique du site industriel reprend une vraie importance poussée par les progrès technologiques. « Diversifier et élargir en permanence ses compétences et savoir-faire technologiques, tout en faisant preuve de flexibilité et de transversalité avec le reste de l’entreprise, sont autant d’exigences aujourd’hui intégrées par les groupes industriels les plus performants », observe Arnaud Gobet*.

Alors que se profile la révolution de la « smart factory » avec notamment le déploiement d’une nouvelle génération de logiciels de commande numérique et de supervision industrielle (voire d’intelligence artificielle), les pouvoirs publics français et européens mais également les industriels, ont entre nos mains les clés pour capitaliser sur ce potentiel.

*Source : usinenouvelle.com

Superviz'UP

Superviz'UP

Analyse d'efficacité de production

Conum'UP

Conum'UP

Commande numérique sur-mesure

Geplan'UP

Geplan'UP

Générateur de plan sur-mesure

Un gain de productivité constaté dès le premier mois.

Frédéric GHISALBERTI

Témoignage

Frédéric GHISALBERTI
Responsable des services techniques
FEDERAL MOGUL à Schirmeck